Tente de gagner un compte premium Unturned le nouveau jeu de survie de type sandbox, plus d'informations sur : http://gmwv.fr/wn-untu
Tente de gagner un compte premium Unturned le nouveau jeu de survie de type sandbox, plus d'informations sur : http://gmwv.fr/wn-untu
13 connectés
3309 membres
  • 22/05Raidelorn arrive avec la mise à jour de vendredi 4h du matin !
  • 17/05Courses d'Epreuves ce samedi 17/05 à partir de 20h (heure de Paris), voir article !
  • 15/04Le patch 1.0.3 est sorti !
  • 07/04Maintenance des Mégaserveurs, mise en place du patch 1.0.2
CONNEXION|INSCRIPTION
10/05 2012

Interview du directeur créatif : Paul Sage


Actualités

Une première vidéo a fait son apparition il y a quelques jours, malheureusement pour nous ce n’est pas une vidéo de gameplay ou autres images concernant le jeu, mais l’interview de Paul Sage – qui est actuellement le directeur créatif de Elder Scrolls Online – par GameInformer.

Le journaliste Adam Biessener qui travaille pour GameInformer parlera avec Paul de son passé, de la façon dont il a prévu de transposer l’histoire et le monde de Elder Scrolls dans ce MMO et de la concurrence sur le marché de jeux MMORPG. Paul Sage étant un grand fan de la série Elder Scrolls depuis ces débuts fera de son possible pour contribuer de la meilleure de façon à l’univers de Tamriel.

_______________

Pour les anglophones, vous avez la possibilité de regarder l’interview vidéo sur le lien suivant : http://www.gameinformer.com/the-challenge-of-elder-scrolls-online-an-interview-with-the-creative-director.aspx

Pour les anglophobes, voici la traduction réalisée par Iddys et Xence22 dans notre langue maternelle :

GameInformer : Qu’est-ce qui vous a poussé à faire carrière chez Zenimax Online ?

Paul Sage : C’était ma passion pour les jeux Elder Scrolls. Il y a beaucoup d’autres raisons, par exemple le fait que je connaisse bien Matt Firor, notamment grâce à sa réputation, puis par le fait que nous nous sommes rencontrés et qu’on a beaucoup discuté. J’ai tout de suite apprécié l’équipe quand je l’ai rencontré. Mais l’une des principales raisons, c’est le fait que je venais de jouer aux Fallout, que j’étais un grand fan d’Oblivion et que j’avais déjà joué à Arena, Daggerfall, Morrowind, et tout les jeux de la licence. Parfois même jusqu’à m’endormir sur mon clavier. Je suis vraiment un grand fan. Ils m’ont donc dit qu’ils étaient en train de faire un Elder Scrolls Online, alors j’ai répondu oui bien sur, NOUS le ferons.(Rires) C’est grâce à ça que je suis sur le projet.

GameInformer : Quelle est la phrase que vous voudriez dire pour rassurer les joueurs des Elder Scrolls qui ont peur que Elder Scrolls Online ne soit pas ce qu’ils attendent ?

Paul Sage : Ma phrase pour qu’ils y jouent ? Selon moi, ce que j’adore dans les Elder Scrolls, c’est explorer le monde, c’est là dessus que je base mon gameplay, c’est vraiment ce que je préfère faire. En une phrase donc, je dirais que les joueurs auront la même expérience de jeu avec la même base de gameplay, où vous décidez de votre propre destinée et de la façon dont vous jouez, où vous décidez où vous allez et ce que vous pourrez changer dans le monde. Et voilà, c’était la phrase la plus longue du monde. (Rires)

GameInformer : Les jeux Elder Scrolls ont toujours fait en sorte que le joueur soit le héros de l’histoire et qu’il sauve le monde. Comment allez vous transposer ce concept dans un MMO ?

Paul Sage : Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de différences entre un MMO et les autres jeux de types RPG. Nous donnerons au joueur les opportunités d’être un héros comme dans les TES. Dans les TES, on a un héros qui suit sa destinée, destinée qui prend la forme de l’histoire principale. Ici aussi, on devra également être le héros de la quête principale, c’est pourquoi on a mis en place des objectifs, la possibilité de se déplacer tout autour du monde et la mise en place de scénarios annexes à résoudre comme ceux des guildes. De mon point de vue, quand je joue, les PNJ me voit comme un héros et réagisse comme tel, en disant « Hey, vous êtes le héros ! ». Mais c’est bien plus que ça. Par exemple, quand vous jouez avec un groupe d’amis ou même avec des étrangers et que vous êtes un healer (soigneur), lorsque vous soignez un mec qui était prêt à mourir, il vous dira « Merci, je suis bien content que tu sois là ! ». Ça peut sembler stupide mais d’une certaine façon vous êtes son héros et je pense que c’est important pour les gens de renforcer leurs liens sociaux. C’est une bonne chose car vous serez un héros pour vos amis et c’est ça la magie qu’on veut mettre en place.

GameInformer : En plus d’être le héros, les joueurs des Elder Scrolls veulent souvent explorer le monde, se battre contre tout et n’importe quoi. Comment allez vous permettre aux gens qui veulent simplement ramasser des fleurs de réaliser leur fantasme ? Car je suis quasiment certain que c’est une des choses que je faisais dans les Elder Scrolls plus que tout autre chose.

Paul Sage : Ce que nous recherchons, c’est améliorer ce qu’on a déjà : on veut être certain qu’il y aura beaucoup d’interactions dans le monde. Ce n’est pas quelque chose dont on parle tout de suite avec l’équipe, mais on veut donner la possibilité de faire ces mêmes activités qu’il y avait dans les anciens Elder Scrolls, se balader, cliquer sur tout ce qui bouge (ou pas). Ainsi, dans les villes et les cités, on a mis pleins de meubles, de barils, beaucoup de choses avec lesquelles vous pourrez interagir. Néanmoins, on doit quand même être attentif à l’économie du MMO, et le fait que vous pouvez prendre ce que vous voulez ne doit pas affecter l’économie du jeu. On sait cependant que c’est très important, c’est un devoir des jeux Elder Scrolls d’avoir ces possibilités et nous voulons vraiment les mettre en place. Concernant les joueurs qui veulent juste se promener et buter des choses, je vous promets qu’ils en auront l’occasion.

GameInformer : Il y aura donc autres choses que les joueurs que nous pourrons tuer ?

Paul Sage : Évidemment, il y aura beaucoup d’opportunités et beaucoup de PNJs que vous serez capable de tuer. C’est une grande révolution pour un RPG.

GameInformer : Ce que j’aime dans les Elder Scrolls, et ce que beaucoup de joueurs aiment également je pense, c’est le fait qu’il y ait un environnement propre au jeu et une histoire réellement immersive, les joueurs ont vraiment des expériences différentes, comment allez vous transmettre ca dans un MMO, ce qui est assez difficile ? Allez vous l’enlever ?

Paul Sage : Je pense que nous avons pris beaucoup de choses des Elder Scrolls, et nous avons fait très attention de ne pas mettre de choses qui ne font pas partis de Tamriel et de ce qui le caractérise. Il va y avoir des éléments de jeu qui seront impliqués dans l’univers, et cela va permettre au joueur de passer du bon temps. Beaucoup d’informations que vous avez lu pour l’instant sont encore en développement et nous les changerons peut-être plus tard. Mais à la fin, si on voit que ça colle, on les gardera, car nous devons faire notre propre jeu. C’est quelque chose d’important qui a été travaillé et spécifiquement avec les gens de Bethesda qui nous ont dit que l’on devait vraiment faire notre propre jeu, un jeu amusant. On doit faire un MMO, on fait quelque chose de différent alors on ne veut pas faire d’abord un bon MMO ou un bon Elder Scrolls mais un bon jeu, c’est notre principal objectif, on veut que ça soit une bonne expérience pour les joueurs.

GameInformer : Dans le jeu, il y a beaucoup de choses connus, comme les constellations ou les Daedras. Comment comptez vous les approchez, est-ce que vous pouvez nous donner des exemples de contenu que les les joueurs attendent de trouver dans votre jeu ?

Paul Sage : La meilleure chose dans le fait d’être développeur c’est que nous avons cette petite touche. Notre histoire principale d’un Daedra, et c’est une bonne idée car quand j’ai joué à Skyrim, ce que j’ai préféré c’était les quêtes daedriques. Pour nous, avoir des daedras dans le jeu c’est quelque chose de fantastique. Par exemple, nous avons une zone où Vaermina joue un grand rôle dans la quête principal, elle a ses propres plans et bus et le joueur commence à comprendre l’histoire au fur et à mesure et il n’a aucune idée de ce qui va se passer avec Vaermina. Pour les constellations, nous avons implantés des pierres (pierres de Mundus) qui agissent comme les pierres du gardien dans Skyrim. Cela demandera une grande part d’exploration pour le joueur (nous en avons énormément parlé avant et c’est un autre exemple), et en trouver donnera un buff au personnage, un pouvoir que vous n’aviez pas avant et que vous aurez trouvé juste en vous baladant. Et la sensation que vous ressentirez quand vous en trouverez une est géniale.

GameInformer : Ce que vous comptez faire et qui change des MMOs classiques, c’est le fait que vous voulez inclure des donjons publics. Pourquoi pensez vous que c’est important de ramener ce système dans votre jeu ?

Paul Sage : Je pense que cela améliore la sociabilité entre joueur : quand vous voyez quelqu’un qui a du mal et que vous l’aidez à s’en sortir, il y a un lien immédiat qui se crée, et c’est quelque chose qui s’est perdu un peu dans les MMOs récents. Ça doit être absolument conservé, le fait de dire je veux jouer avec cette personne et non une autre, c’est important, mais il y a autre chose que les donjons publics mettent en place : « Hey, il y a quelqu’un qui veut devenir mon ami. Il m’a aidé, j’vais lui demander s’il veut finir avec moi pour finir le donjon ! ». C’est après avoir joué avec quelqu’un que nous ne connaissons pas et avec qui on s’est amusé qu’on peut dire « C’était génial ». C’est ça qu’on veut ramener.

GameInformer : Faire en sorte que les joueurs doivent monter de niveau et arriver au dernier niveau est un challenge pour les développeurs de MMO, surtout dans votre jeu. Comment comptez vous faire pour que les joueurs aient envie d’arriver au dernier niveau ? Sachant qu’ils se reconnaitront plus en tant que joueurs de Skyrim et Oblivion plutôt qu’en joueurs de MMO.

Paul Sage : Nous n’avons pas encore décidé du niveau maximum. Mais je pense que ce qui est important et c’est ce que vous avez demandé, c’est les 2 mécanismes qui aident à aller au dernier niveau. Le premier est « Pourquoi je veux aller au dernier niveau ? » et le deuxième c’est « Pourquoi est-ce que c’est important ? ». Nous allons donc mettre des systèmes d’atouts qui ne pourront être acquis qu’à un certain niveau, ce qui fera dire aux joueurs « Je dois aller jusqu’à ce niveau pour que mon personnage soit complètement différent (dans le sens meilleur) ». Le plus important est de garder un intérêt dans le fait de monter de niveau. Il y aura beaucoup de choses qui capteront cette intérêt, et nous recherchons comment avoir un excellent mécanisme, mais je pense que ce qui est génial, c’est que l’on puisse entre à nouveau dans un donjon que l’on a déjà fait et continuer tout de même l’histoire. Tout est une continuité. Nous avons également notre mode de jeu PvP qui est une nouvelle expérience, et le système de guerre qui aura une part de PvE, ce qui est important pour les joueurs. Je pense que ces mécanismes répondent à votre question.

GameInformer : Comment allez-vous amener les joueurs à faire quelque de spécifique, à les attirer vers des choses différentes que dans les anciens Elder Scrolls ?

Paul Sage : Il n’y a jamais eu de PvP dans les Elder Scrolls, mais je pense que le concept de guerre a toujours été présent et est une grosse part de l’univers des Elder Scrolls. Il y a eu l’Empire, et si vous avez lu toutes les histoires le concernant vous avez pu constater qu’il y a toujours eu des conflits, notamment dans Skyrim, sous la forme de la guerre civile. Nous volons amener ces guerres dans notre jeu, on veut que les joueurs prennent part à cette guerre, qu’ils y participent, dans une manière différente de Skyrim qui a lieu 1000 ans après TESO. Mais la guerre amène vers quelque chose de plus important : l’identité des joueurs et le fait se sentir attaché à une communauté, même une micro-communauté, et cela fait en sorte que vous soyez encore plus attaché au jeu, c’est quelque chose auquel vous appartenez, et cette appartenance est une grosse part de la licence Elder Scrolls.

GameInformer : Pourquoi est-il important d’avoir 3 factions alors que les plus récents MMOs n’en ont que 2 ?

Paul Sage : Je pense que ça aide à faire peser la balance. Ainsi, si une faction devient plus puissante que les 2 autres factions, elle peuvent s’allier pour attaquer la troisième faction (sous la forme d’un ‘gank’ par exemple). Elles pourront se dire « Hey, à 2, on peut y arriver ! ». Cela permet d’avoir des conflits plus dynamiques, et même si c’est plus difficile à développer, cela mène à établir une véritable identité pour les 3 alliances. Nous devons donc être sur que vous passerez du temps avec votre faction, on a donc créé des histoires, un background, comme ça vous pourrez vous dire « Ok, j’suis un membre de la Convention de Daggerfall, alors évidemment je vais péter la gueule du Dominion Aldmeri« .

GameInformer : Il va y avoir des conflits entre ces 3 factions, mais pouvez-vous nous dire qu’elle sera la raison de ces conflits ?

Paul Sage : Pour parler des conflits, vous devez comprendre ce qui s’est passé dans le monde jusqu’à aujourd’hui. Parlons du Pacte de Coeurébène (Ebonheart) par exemple. Ils ont récemment subis énormément d’invasions sur leurs territoires, et à cause de cela, deux races qui se détestent, les Nordiques et les Elfes Noirs, ont dit « Ok, on va s’allier car tout le monde essaye de piquer nos terres. », et ils ont également demander de l’aide aux Argoniens, qui ont acceptés de les aider, alors qu’ils haïssent depuis très longtemps les Elfes Noirs. Tout ça a pour but de les mettre sur un pied d’égalité avec les autres alliances. C’est ca qui a fait que ce pacte est très soudé. En ce qui concerne la Convention de Daggerfall, tout tourne autour de l’économie, ils ont notamment ouverts des routes de commerces pour approvisionner leur grande armée. Les Rougegardes se sont dits, avec les Brétons et les Orcs, que c’était le moment de créer un traité et d’ouvrir leurs frontières, afin de menacer le reste du monde qui tenterait de pénétrer sur leurs territoires. Enfin, pour le Domaine Aldmeri, il y avait beaucoup d’instabilité entre eux et les hommes, qu’ils considèrent comme des gros nazes. Il y a donc eu une alliance entre les Khajiits, les Hauts-Elfes et les Elfes des Bois pour former une alliance et attaquer les humains. Toutes ces factions établis sont en conflits car ils pensent que les autres veulent prendre le territoire de l’Empire, donc une part de leur territoire. Ils ont tous des buts différents pour être en guerre. La clé de tout cela sera là où se dérouleront les conflits, c’est-à-dire dans Cyrodiil. Tout les conflits prendront place là-bas.

GameInformer : Donc, dans toutes ces batailles PvP, les 3 factions et les petites ou grands groupes seront en conflits pour différents objectifs, c’est ça ?

Paul Sage : En effet, la chose qui est vraiment bien c’est que les différents objectifs qu’ils sont à prendre durant cette guerre vont avoir un effet sur l’entière expérience du jeu. Si quelque chose arrive à Cyrodiil, ca ne veut pas dire que ça n’impactera que les personnes qui y a pris part. Si la Convention de Daggerfall gagne quelque chose à Cyrodiil par exemple, tout l’alliance en bénéficiera, incluent ceux qui ont participés à la bataille et ceux qui n’y ont pas participés.

GameInformer : Modder est une des pierres angulaires des jeux Elder Scrolls, mais pas des MMOs. Est-ce que vous allez le permettre dans ce jeu ?

Paul Sage : En ce moment, nous ne comptons pas laisser la possibilité de modder, car nous essayons de faire le meilleur jeu possible. Quoiqu’il en soit, nous avons des projets qui permettront à la communauté de changer certaines choses, et cela se traduira sous différentes façon afin de changer l’expérience de jeu. Mais nous devons être très prudent avec ça car on ne peut pas permettre aux joueurs de changer l’expérience de jeu, car des autres pourraient ne pas être très content.

GameInformer : Vous n’allez donc pas laisser les joueurs tricher.

Paul Sage : C’est en effet le but.

GameInformer : Ca m’a l’air génial, merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Paul Sage : Merci.

_______________

Et vous que pensez-vous des nouvelles informations apportées par Paul Sage, personnellement je trouve le système de PVP intéressant et innovant. N’hésitez pas à réagir à cette interview sur les commentaires ou bien sur le forum.

wAke   |  10/05/2012 à 18:51

Il est vrai que le système PvP à l’air intéressant et que ça change de ce qu’on peut trouver à l’heure actuelle sur les autres MMO (Wow) !

Laisser un commentaire

Remonter au dernier commentaire
Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.